La chimiothérapie, en modifiant le microbiote intestinal, occasionne souvent de sérieux effets secondaires, dont les diarrhées. Rarement reportées, les diarrhées sont difficiles à vivre et potentiellement à risques chez ces patients. Elles sont à l’origine de pertes de poids, de malnutrition, de déséquilibre électrolyte, de fatigue et de mal être. Elles peuvent compromettre l’administration de la dose complète de chimiothérapie, pénalisant ainsi les chances de guérison. Dans de rares cas, elles peuvent même engager le pronostic vital de certains patients.

Toutefois, une étude récente, dont les résultats ont été présentés en octobre dernier au congrès de la European Society for Medical Oncology, semble être porteuse de promesses pour ces patients.* Conduite par le Pr. Atul Sharma, à l’institut indien des sciences médicales (AIIMS) de New Delhi sur 291 patients sous chimiothérapie, cette étude randomisée avait pour objectif de vérifier si un probiotique, en rééquilibrant le microbiote, était susceptible de jouer un rôle positif sur ce type de diarrhées.

L’équipe de chercheurs a ainsi sélectionné un mélange probiotique hautement dosé qui a fait ses preuves en gastroentérologie, et les groupes randomisés ont reçu deux fois par jour, soit un sachet de probiotiques (n=145), soit un sachet placebo (n=146). Le traitement, démarré 14 jours avant la chimiothérapie et poursuivi 2 semaines après le troisième cycle de chimiothérapie, a permis de réduire l’incidence de la diarrhées, tous grades confondus, même si les résultats n’atteignent pas le seuil de significativité en terme de réduction de l’incidence de la diarrhée sévère, de grade 3 et 4. De plus, le probiotique a également permis de réduire les niveaux inflammatoires chez les sujets de l’étude.

Ces résultats donnent à penser que les probiotiques sont une approche simple dans la réduction de la diarrhée occasionnée par une chimiothérapie. Cependant les probiotiques sont des organismes vivants dont il convient de s’assurer qu’ils ne présentent pas d’effets indésirables chez des patients cancéreux fortement immunodéprimés.

Pr De Simone, A propos

*randomized, double blind, placebo-controlled study to investigate the efficacy of a high potency multistrain probiotic, on chemotherapy induced diarrhea in cancer patients receiving Fluropyrimidines and/or Irinotecan based therapy