Le blog d'un pionnier du microbiote intestinal

L’obésité infantile est inscrite dans le microbiote

L’obésité chez les enfants est un problème croissant dans le monde entier. Des recherches récentes suggèrent que le microbiote intestinal pourrait jouer un rôle important et potentiellement causal dans le développement de l’obésité et également constituer un mécanisme expliquant la transmission transgénérationnelle du risque d’obésité.

C’est pourquoi le groupe californien de Maggie Stanislawski a publié sur mBio, le journal officiel de l’American Society for Microbiology, une étude intéressante dans laquelle le microbiote intestinal de jeunes enfants a été examiné aux jours 4, 10, 30, 120, 365 et 730. D’autres éléments ont été pris en compte, notamment l’association avec l’indice de masse corporelle (IMC) à l’âge de 12 ans dans une cohorte prospective norvégienne (n = 165) pour évaluer si et comment ces valeurs associées à l’IMC pourraient se référer au surpoids maternel et au poids excessif durant la grossesse.

Le séquençage des gènes de l’ARNr 16S a également été effectué sur des échantillons de microbiote intestinal, ce qui a montré que la phylogénie taxonomique à 10 et 730 est significativement associée à l’IMC infantile, au point que la composition de microbiote intestinal à l’âge de deux ans était associée à un changement de plus de 50% de l’IMC infantile dans cette cohorte.

Il s’ensuit que le microbiote intestinal de l’enfant, en particulier à deux ans, peut aider à identifier les enfants présentant un risque d’obésité : il est donc important de comprendre le rôle du microbiote intestinal chez les jeunes enfants dans l’obésité pour établir de possibles stratégies préventives.

Pr De Simone, A propos

Laisser un commentaire