De nouvelles preuves reconnaissent l’axe microbiote-intestin-cerveau comme un modulateur clé de la santé neuropsychique. Il est intéressant de noter que les probiotiques, récemment appelés « psychobiotiques », peuvent moduler l’activité et les fonctions cérébrales. Dans ce cadre, Elisa Santocchi et ses collègues ont voulu comprendre si la bactériothérapie pouvait être une stratégie valable dans l’autisme, améliorant peut-être les profils comportementaux des enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA). Cette voie avait déjà été envisagée par le groupe dirigé par Gabriella D’Ettorre, qui avait publié une étude intéressante sur les améliorations des fonctions neurocognitives obtenues chez les patients séropositifs supplementés avec un probiotique multi-souches à forte concentration (Vivomixx®).

L’étude a été publiée dans Frontiers in Psychiatry.

Il s’agit d’une étude randomisée en double aveugle contre placebo portant sur 85 enfants d’âge préscolaire chez qui on a diagnostiqué un trouble du spectre autistique (TSA) ; le groupe traité a reçu le même probiotique Vivomixx® pendant six mois, au cours desquels la gravité de la maladie a été vérifiée à l’aide d’une évaluation réputée gold standard (ADOS-CSS : Autism Diagnostic Observation Schedule – Calibrated Severity Score) en référence au groupe traité avec le placebo.

Il n’y a pas de différence substantielle entre les symptômes examinés, mais des améliorations obtenues au niveau gastro-intestinal, une augmentation de la fonction adaptative et des profils sensoriels par rapport au placebo, qui témoignent du bénéfice de l’intégration des probiotiques. En outre, les résultats significatifs (réduction moyenne de 0,81 pour le CSS ADOS total et de 1,14 pour le CSS ADOS à effet social) obtenus dans un sous-groupe d’enfants ne présentant pas de symptômes gastro-intestinaux suggèrent que les effets potentiellement positifs des probiotiques sur les principaux symptômes de l’autisme devraient également être étudiés, indépendamment de l’intermédiation spécifique du probiotique sur les symptômes gastro-intestinaux.

Ces résultats suggèrent le bénéfice des probiotiques sur l’autisme et les symptômes GI dans des sous-groupes distincts d’enfants atteints de TSA, et confirment une fois de plus la grande importance de la synergie entre le microbiote, l’intestin et le système nerveux.

Pr De Simone, A propos

Santocchi et al  Front. Psychiatry  doi: 10.3389/fpsyt.2020.550593

Partagez cet article !

Catégories : Autisme, DSF

Restez en contact, Abonnez-vous

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Pas de spamming, pas de publicité. La science.

Abonnez-vous au blog du Pr De Simone. Obtenez ses dernières analyses sur le domaine en constante évolution des probiotiques et leur implication dans les thérapies de pointe.