La maladie chronique du foie est souvent causée par le virus de l’hépatite C et s’accompagne de complications neuropsychiatriques appelées Encéphalopathie Hépatique (EH). Elle peut être temporaire ou permanente et les traitements actuels présentent certaines limites quant à leur efficacité et leur tolérance, nécessitant donc de recourir à des thérapies alternatives. Il y a une augmentation des preuves que les maladies hépatiques chroniques s’accompagnent de modifications qualitatives et quantitatives de la flore intestinale. La dysbiose et la surcroissance bactérienne peuvent entraîner une augmentation de la production d’endotoxines entrant dans la circulation, et augmenter la perméabilité intestinale, ce qui aggrave l’inflammation. Dans ce contexte, l’étude publiée par Cristina Cudalbu dans Scientific Reports (1) visait à analyser si un traitement sur le long terme avec un mélange probiotique multi-souches (De Simone Formulation) dans un modèle de rat de type C EH pourrait atténuer les changements comportementaux et neurométaboliques typiquement observés dans ce modèle. Les résultats ont montré que l’administration prophylactique de cette formulation probiotique réduisait ou retardait la progression de la maladie, probablement en réduisant l’ammonium plasmatique, ce pouvant être lié à l’augmentation enregistrée des bifidobactéries dans l’intestin, et donc ralentissant l’apparition de facteurs précipitants. Les performances des tests comportementaux et du profil neurométabolique des rats supplémentés avec des probiotiques ont été améliorés par rapport aux animaux non traités. Ils ont montré une augmentation nettement moins prononcée et plus tardive de la glutamine cérébrale, une diminution moins prononcée du myo-inositol cérébral et du glutamate des neurotransmetteurs, par rapport aux animaux non traités. Ces résultats sont positifs car certains de ces changements métaboliques dans le cerveau reflètent de la gravité de la maladie.

Les implications cliniques de ces résultats sont très intéressantes, car ils démontrent que l’administration d’une formulation probiotique spécifique (De Simone Formulation) a eu un effet bénéfique sur le développement de l’EH dans un modèle de rat de type C EH, à la fois lors de l’analyse de l’activité locomotrice que du profil neurométabolique.

Pr De Simone, A propos

Rackayova V. et al. Probiotics improve the neurometabolic profile of rats with chronic cholestatic liver disease. Scientific reports (2021) 11:2269  https://doi.org/10.1038/s41598-021-81871-8

Partagez cet article !

Catégories : DSF, Hépatologie

Restez en contact, Abonnez-vous

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Pas de spamming, pas de publicité. La science.

Abonnez-vous au blog du Pr De Simone. Obtenez ses dernières analyses sur le domaine en constante évolution des probiotiques et leur implication dans les thérapies de pointe.