Les clés de la prise en charge de l’arthrite sont le diagnostic et le traitement précoces, visant à prévenir de la détérioration des articulations et à maximiser la capacité fonctionnelle. L’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde (PR) sont deux types courants d’arthrite que le prestataire primaire de santé doit différencier en termes de diagnostic et de traitement. Des stratégies efficaces et non invasives de détection précoce et d’identification de la maladie sont absolument nécessaires.

De plus en plus de preuves suggèrent que la PR a une corrélation avec le microbiome oral et peut être affectée par ses variations dynamiques. Le groupe de recherche du Dr Bin Chen a publié sur Scientific Reports1 une étude intéressante sur le microbiome de la cavité buccale chez 332 sujets: 110 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, 67 patients atteints d’arthrose et 155 sujets sains en tant que patients de contrôle. Les échantillons de salive ont été analysés pour déterminer le typage du microbiome en révélant des différences structurelles significatives pouvant servir de biomarqueurs pour la détection précoce de la polyarthrite rhumatoïde.

Le résultat a été l’identification de huit biomarqueurs bactériens oraux qui différencient la polyarthrite rhumatoïde de l’arthrose, suggérant ainsi la possibilité d’utiliser le test du microbiome oral comme source informative de découverte de biomarqueurs non invasifs de pathologies arthritiques mais également de biomarqueurs pour le dépistage de l’arthrite.

Pr De Simone, A propos