Depuis leur découverte, les antibiotiques constituent la pierre angulaire de la médecine moderne. Cependant, la continuelle surutilisation ainsi que la mauvaise utilisation des antibiotiques sur l’humain et l’animal ont favorisé l’émergence et la propagation de la résistance aux antibiotiques, qui se produit lorsque des microbes, tels que des bactéries, deviennent résistants aux médicaments normalement utilisés pour les traiter.

Le 18 novembre, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a soutenu la Journée européenne de sensibilisation aux antibiotiques (EAAD) avec un événement à Stockholm, en partenariat avec la Semaine mondiale de sensibilisation aux antibiotiques de l’OMS.

Cet événement représente une plate-forme pour les institutions gouvernementales, les professionnels et les associations de patients, les représentants des pays et les médias, qui se réunissent pour discuter de la situation actuelle en matière de résistance aux antibiotiques et des actions entreprises aussi bien à l’échelle européenne EU/EEA que nationale.1

La Semaine mondiale de sensibilisation aux antibiotiques a pour objectif de mieux faire connaître la résistance aux antibiotiques dans le monde et d’encourager les citoyens, les professionnels de santé et les responsables politiques à adopter de meilleures pratiques permettant d’éviter une sur émergence et la propagation de la résistance aux antibiotiques.

L’un des objectifs clés du plan est d’améliorer la sensibilisation et la compréhension de la résistance aux antimicrobiens grâce à une communication, une éducation et une formation efficaces.2

Nous sommes tous responsables du maintien du bon fonctionnement des antibiotiques !

Pr De Simone, A propos