La potentielle contribution de l’axe intestin-muscle avec la pathophysiologie de la sarcopénie et de la réduction de la capacité physique chez les patients atteints de BPCO

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une affection inflammatoire du système respiratoire qui peut également toucher plusieurs organes. La plupart des patients atteints de BPCO développent une faiblesse et une atrophie musculaires contribuant à compromettre leur fonctionnement. Chez les patients âgés, qui présentent une déficience musculaire liée à l’âge appelée sarcopénie, l’état est plus encore exacerbé à cause de la BPCO. Les causes de la perte musculaire squelettique dans la BPCO sont multifactorielles et des données récentes suggèrent une contribution potentielle de la dysbiose et perméabilité intestinale sur l’inflammation systémique. De plus en plus de données suggèrent que la perméabilité intestinale aurait un effet négatif sur les muscles squelettiques, et en partie en raison de la perturbation de la jonction neuromusculaire.

Dans cette étude, Asima Karim et ses collègues ont investigué sur les effets du probiotique multi-souches De Simone Formulation (DSF) dans la sarcopénie et la capacité fonctionnelle de patients atteints de BPCO(1). Au cours d’un essai randomisé, en double aveugle et multicentrique, les chercheurs ont évalué le phénotype de sarcopénie, la batterie de performance physique courte (SPPB), les marqueurs plasmatiques de la perméabilité intestinale (zonuline et claudine-3) et la dégradation de la jonction neuromusculaire (CAF22), la composition corporelle et la force de préhension manuelle (HGS) chez 104 patients en ambulatoires.

La principale conclusion est que le DSF peut améliorer la force musculaire et la capacité fonctionnelle des patients atteints de BPCO (avec une capsule de Vivomixx par jour, 112 milliards de bactéries vivantes, pendant 16 semaines). Les résultats montrent que la supplémentation en DSF a réduit la zonuline plasmatique, la claudine-3 et le CAF22, tout en améliorant l’HGS, la vitesse de marche et les scores SPPB (p<0,05). Ces probiotiques ont également réduit les protéines c-réactives plasmatiques et le 8-isoprostane, marqueurs de l’inflammation systémique et du stress oxydatif (p<0,05).

Ces données, récemment publiées dans Archives of Gerontology and Geriatrics, soutiennent que la manipulation des bactéries intestinales à l’aide d’une formulation probiotique spécifique pourrait être une stratégie thérapeutique attrayante pour renforcer la barrière intestinale et protéger contre le phénotype de sarcopénie dans la BPCO en réduisant la perméabilité intestinale, le stress oxydatif systémique et l’inflammation chronique, et en stabilisant la jonction neuromusculaire.

Pr De Simone, A propos

  1. Karim A, Muhammad T, Shahid Iqbal M, Qaisar R, A multistrain probiotic improves handgrip strength and functional capacity in patients with COPD: A randomized controlled trial. Archives of Gerontology and Geriatrics 102 (2022) 104721. https://doi.org/10.1016/j.archger.2022.104721

Partagez cet article !

Restez en contact, Abonnez-vous

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Pas de spamming, pas de publicité. La science.

Abonnez-vous au blog du Pr De Simone. Obtenez ses dernières analyses sur le domaine en constante évolution des probiotiques et leur implication dans les thérapies de pointe.