Le probiotique Slab51 (Sivomixx®800, Ormendes, Suisse) a été évalué chez soixante-neuf patients adultes positifs au COVID-19 et dont le diagnostic de pneumonie liée au SRAS-CoV-2 a été confirmé, avec une atteinte pulmonaire tomodensitométrique supérieure à 50 % et nécessitant une oxygénothérapie non invasive. Les patients ayant reçu le Slab51 en plus du traitement standard (n=40), ont présenté des niveaux sanguins significativement plus élevés de pression partielle d’oxygène (pO2), d’hémoglobine oxygénée (O2Hb) et de pourcentage d’hémoglobine saturée en oxygène (SaO2), ainsi qu’un rapport pression partielle d’oxygène plus élevé (pO2)/fraction d’oxygène inspiré (FiO2) (pO2/ FiO2) que ceux ayant reçu le traitement standard seul (n=29). Les résultats ont montré que les patients sous traitement standard avaient des besoins en oxygène significativement plus élevés. Un patient (2,5 %) recevant Slab51, et quatre patients (13,8 %) recevant uniquement un traitement standard, ont été transférés en soins intensifs.

Cette étude confirme les résultats des études cliniques précédentes et étend les connaissances sur les mécanismes par lesquels les patients infectés au COVID 19 ont une plus grande chance de survie et un risque réduit d’insuffisance respiratoire lorsqu’ils sont supplémentés avec Slab51 (2, 3). Cette formulation probiotique spécifique module la consommation sanguine d’oxygène dans l’intestin, rendant plus d’oxygène disponible pour les organes critiques (c’est-à-dire le cerveau, le cœur, le foie…). L’effet « d’économie d’oxygène » induit par Slab51 est également confirmé par des expériences in vitro.

La propriété unique de la formule probiotique Slab51 ouvre un nouveau scénario prometteur pour la prévention et le traitement de nombreux problèmes de santé où le besoin d’oxygène n’est pas entièrement satisfait. Dans ce contexte, Slab51 pourrait représenter un complément valable et sûr, aux médicaments classiques pour un large éventail de maladies invalidantes telles que la fatigue chronique, les troubles neurodégénératifs, l’hypoxie néonatale et l’ischémie myocardique.

Pr De Simone, A propos

  1. Ceccarelli G. et al. Oxygen Sparing Effect of Bacteriotherapy in COVID-19 Nutrients 2021, 13(8), 2898; https://doi.org/10.3390/nu13082898
  2. d’Ettorre G, Ceccarelli G, Marazzato M, Campagna G, Pinacchio C, Alessandri F, et al. Challenges in the Management of SARS-CoV2 Infection: The Role of Oral Bacteriotherapy as Complementary Therapeutic Strategy to Avoid the Progression of COVID-19. Front Med (Lausanne). 2020;7:389. 10.3389/fmed.2020.00389
  3. Ceccarelli G, Borrazzo C, Pinacchio C, Santinelli L, Innocenti GP, Cavallari EN, et al. Oral Bacteriotherapy in Patients With COVID-19: A Retrospective Cohort Study. Front Nutr. 2020;7:613928. 10.3389/fnut.2020.613928

Partagez cet article !

Restez en contact, Abonnez-vous

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Probiotixx

La Lettre des Probitiotiques

Pas de spamming, pas de publicité. La science.

Abonnez-vous au blog du Pr De Simone. Obtenez ses dernières analyses sur le domaine en constante évolution des probiotiques et leur implication dans les thérapies de pointe.