Le microbiote intestinal humain est un vaste écosystème qui assure de nombreuses fonctions, autant pour le développement de l’hôte que pour le système immunitaire ou encore le métabolisme. C’est pourquoi le déséquilibre du microbiote intestinal peut être lié à de nombreuses maladies, notamment les maladies métaboliques humaines telles que l’obésité, le diabète de type 2, le syndrome du côlon irritable et les maladies cardiovasculaires. Cependant, peu d’études ont été consacrées au lien entre vieillissement et microbiote. Maoyang Lu et Zhao Wang ont fait une publication intéressante résumant le rôle du microbiote intestinal dans le processus de vieillissement, tout en mettant l’accent sur le potentiel thérapeutique des interventions ciblant le microbiome en médecine anti-âge. Au cours des dernières décennies, les chercheurs ont mis en évidence le lien entre l’altération de la composition microbienne intestinale et le vieillissement, ainsi que les maladies liées à l’âge. Il a été constaté que le microbiote intestinal se modifie au cours de la période de vieillissement et que ce vieillissement affecte à son tour l’état de santé de l’hôte, en modulant la composition de son microbiote intestinal.1

Des produits ciblés sont maintenant disponibles pour lutter contre les maladies liées à l’âge. Le maintien du bien-être intestinal des patients âgés, sur le long terme, représente une nouvelle approche thérapeutique afin d’améliorer cette durée en bonne santé et traiter les maladies liées à l’âge.

Pr De Simone, A propos