Les patients atteints de sclérodermie systémique (ScS) présentent de grandes altérations de la fonction gastro-intestinale, un sujet d’étude pour de nombreux chercheurs tels que le gastroentérologue Julian Thumboo et son groupe de Singapour. L’idée de départ était de voir si les fonctions intestinales pourraient être améliorées chez ces patients en utilisant la formulation De Simone. L’étude expérimentale de phase II, publiée dans Seminars in Arthritis and Rheumatism, portait sur 40 patients répartis de manière aléatoire en deux groupes : au cours de cette période de 120 jours, un des deux groupes a reçu le placebo et l’autre 1800 milliards de bactéries par jour pendant 60 jours suivi d’une période de 60 jours sous probiotiques pour les 2 groupes. Pour étudier l’effet potentiel suite à l’administration de probiotiques, des échantillons de selles ont été analysés grâce à un séquençage de dernière génération et un questionnaire validé spécifiquement pour le tractus gastro-intestinal (TGI) a été soumis aux patients, puis évalué. Après une période initiale de 60 jours, aucune différence significative n’a été enregistrée dans aucun des deux groupes, alors qu’une amélioration de la TGI a été détectée dans le groupe probiotique après 60 jours et ensuite maintenue jusqu’à la fin de l’étude.

Une amélioration similaire a été enregistrée dans l’analyse de la diversité du microbiote, corroborant l’hypothèse selon laquelle une communauté riche et plus diversifiée de microbes intestinaux pourrait être responsable de l’amélioration perçue par les patients atteints de ScS.

Pr De Simone, A propos

Seminars in Arthritis and Rheumatism, 2019, in press
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0049017219301350?via%3Dihub