Le blog d'un pionnier du microbiote intestinal

Bien manger pour combattre la dépression

Le lien entre humeur et alimentation est connu mais aucune étude ne l’avait formellement démontré. C’est chose faite avec l’étude Australienne SMILES conduite sur 67 de patients sous antidépresseurs ou en psychothérapie, atteints de dépression modérée à sévère selon l’échelle de la dépression de Montgomery Asberg.1

Suivis sur 12 semaines, la moitié des patients a modifié ses habitudes alimentaires quand l’autre moitié recevait des séances de maintien de lien social sans modification de l’alimentation. Le régime ModiMedDiet préconisé et inspiré du régime méditérrannéen excluait l’alimentation industrielle et transformée.

A l’issue de la période de test, les chercheurs de l’équipe de Felice Jacka et Michael Berk ont observé une différence significative de 7,1 points sur l’échelle de Montgomery Asberg et quatre fois plus de rémission dans le groupe « alimentaire».

En savoir plus sur le régime ModiMedDiet

Huile d’olive, légumes et céréales
11 groupes d’aliments ont été privilégiés pour ce régime dit ModiMedDiet.

  • Céréales entières (5 à 8 par jour)
  • Légumes (6 par jour)
  • Fruits (3 par jour)
  • Légumineuses (3 à 4 fois par semaine)
  • Produits laitiers peu gras et non sucrés (2-3 par jour)
  • Graines entières et non salées (1 par jour)
  • Poisson (au moins deux fois par semaine)
  • Viande rouge maigre (3 à 4 fois par semaine)
  • Poulet (2 à 3 fois par semaine)
  • Œufs (jusqu’à 6 fois par semaine)
  • Huile d’olive (3 cuillerées à soupe par jour)

« Je crois que, pour les patients atteints de dépression comme pour tant de personnes malades, la modification des habitudes alimentaires est une clef pour traiter les déséquilibres, visibles ou pas, de la flore intestinale et améliorer le bon fonctionnement de l’organisme dans son ensemble. Cela passe par une remise en question sérieuse de notre alimentation « moderne », industrielle, raffinée, transformée, qui est si facile d’accès mais qui a un impact très important sur notre santé. C’est un sujet que j’aurai à cœur de développer très prochainement, car notre santé commence par l’alimentation et prendre soin de son microbiote.  »

Pr De Simone, A propos


1
A randomised controlled trial of dietary improvement for adults with major depression (the ‘SMILES’ trial) – https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-017-0791-y

Laisser un commentaire