Le blog d'un pionnier du microbiote intestinal

AVC : Modulation d’une prédisposition génétique par le microbiote

Une équipe internationale de chercheurs, dirigée par Mark Kahn de l’université de Pennsylvanie vient de démontrer le lien entre la flore intestinale et la formation d’angiomes caverneux responsables d’hémorragie cérébrales ou de crises d’épilepsie.

Les angiomes caverneux sont des lésions vasculaires du système nerveux central qui affectent environ un individu sur 200. Ils sont traités à ce jour essentiellement par la chirurgie.

L’étude réalisée sur une lignée de souris prédisposée génétiquement montre que des souriceaux présentant de nombreux cavernomes et dont on a modifié le microbiote, ne développent pas de lésions.1

L’explication en cause ? L’apparition d’angiomes caverneux chez ces animaux est associée à la présence intra-abdominale de bactéries à Gram négatif qui migrent vers le cerveau pour se fixer sur le récepteur TLR4, responsable d’angiomes caverneux. En agissant sur la flore intestinale des souriceaux, le récepteur TLR4 est désinhibé.

« Ces résultats chez la souris corroborent les observations faites sur les humains : en fonction de leur flore intestinale, des personnes porteuses de la même mutation génétique développent ou non des angiomes caverneux. Il est intéressant de constater dans ce cas qu’une prédisposition génétique défavorable pourrait être contrebalancée par un ajustement du microbiote. »

Pr De Simone, A propos


* 1 Endothelial TLR4 and the microbiome drive cerebral cavernous malformationshttps://www.nature.com/nature/journal/v545/n7654/pdf/nature22075.pdf

2017-10-24T16:53:25+00:00AVC, Microbiote|

Laisser un commentaire