Le blog d'un pionnier du microbiote intestinal

Autisme et intestin

Autisme, et si tout ou presque se jouait dans l’intestin ?

Voilà un sujet qui me tient particulièrement à cœur et que j’ai déjà abordé dans mon blog, suite à un certain nombre d’études parues sur le lien entre flore intestinale et autisme.
Un nouvel essai clinique de phase 1, conduit par une équipe de chercheurs de l’Université de l’état d’Arizona enfonce visiblement le clou. L’objet de cette étude était de mesurer les effets de transplantations fécales sur 18 patients autistes, âgés de 7 à 16 ans. Après un traitement antibiotique de 2 semaines et un nettoyage de l’intestin, les jeunes patients ont reçu une transplantation fécale quotidienne pendant 7 à 8 semaines.1
Les résultats, parus récemment dans la revue Microbiome sont très encourageants et font état, 8 semaines après le traitement, d’une réduction de 80 % des symptômes gastro-intestinaux et d’une amélioration significative de l’ordre de 20 à 25 % des comportements sociaux et du sommeil.

Cette étude laisse entrevoir de nouvelles indications potentielles pour la transplantation fécale, jusque-là réservée aux cas de Clostridium difficile récalcitrants pour lesquels elle s’avère très efficace. Suite à une transplantation de ce type, les probiotiques apparaissent comme une solution pour renforcer et conserver les bénéfices de la transplantation. En l’absence de transplantation, une supplémentation suffisamment dosée de probiotiques est recommandée aux patients autistes pour améliorer, comme l’attestent de nombreuses études, les troubles gastro-intestinaux et comportementaux.»

Pr De Simone, —

1 Microbiota Transfer Therapy alters gutecosystem and improves gastrointestinal and autism symptoms: an open-label study

Laisser un commentaire