Le blog d'un pionnier du microbiote intestinal

Agir sur le microbiote : une stratégie pour améliorer les troubles du spectre autistique ?

La France vient d’annoncer le 4ème plan Autisme qui s’étendra jusqu’en 2022. Parmi les mesures phares de ce plan, les pouvoirs publics entendent rattraper le retard de la France en matière de prise en charge et d’intégration des personnes autistes mais aussi replacer la recherche au cœur des ambitions de ce nouveau plan.

À cette occasion, il me paraît utile de faire un point sur les recherches en cours sur l’incidence du microbiote dans ce trouble du développement. De nombreuses études ont en effet déjà démontré que le microbiote des personnes souffrant des troubles du spectre autistique (TSA) présente une perméabilité de la barrière intestinale et hémato-encépha­lique différente par rapport aux sujets sains. Ces études ont montré également que majoritairement, les sujets atteints de TSA expérimentent des symptômes gastro-intestinaux tels que des douleurs abdominales, diarrhées, constipation, vomissements, dont l’intensité est corrélée à la sévérité du syndrome autistique.

Le microbiote jouant visiblement un rôle dans ce trouble du développement, que se passe-t-il si l’on rééquilibre la flore intestinale des sujets TSA ?

Le mélange probiotique que j’ai inventé a fait ses preuves dans le domaine des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin grâce à son action anti-inflammatoire et présente un profil sécuritaire éprouvé par plus de 60 études cliniques. C’est pourquoi des chercheurs ont pensé que son action pourrait être bénéfique pour les sujets souffrant de TSA.

Ma formulation est actuellement au cœur de trois essais cliniques visant à valider son utilisation chez les personnes autistes. Menées par La fondation IRCSS de Stella Maria di Pisa (Italie), the University Collège de Londres (UK), The Ohio State University, Colombus (US) sur de jeunes patients autistes, ces études ont pour objectif l’évaluation des effets de la supplémentation de ce probiotique sur les symptômes gastro-intestinaux et comportementaux, ainsi que sur les fonctions cognitives des personnes testées.  Un résumé des études en cours est disponible dans la section Professionnels de Santé du site probiotixx.info.

Les TSA concernent aujourd’hui 70 millions de personnes dans le monde. La possibilité d’améliorer les troubles et le confort de vie de ces patients représente beaucoup pour moi. Certaines des études mentionnées dans cet article sont sur le point de se conclure et je serai heureux de vous présenter les premiers résultats d’ici la fin de l’année 2018.

Pr De Simone, A propos

2018-09-07T08:31:43+00:00Autisme, Microbiote|

Laisser un commentaire